,

Reconnaitre sa beauté

Voir la beauté en tout lieu, toute situation, en chaque Être est l’accomplissement de notre âme. Se nourrir à chaque instant de la plus petite parcelle de lumière dans nos vies, nous connecte au cœur de notre cœur.
, ,

Qu’est-ce que l’élégance pour vous?

L’élégance, c’est ce qui vient de l’intérieur, de notre centre sacré, là où pulse notre cœur à chaque seconde dans notre corps. C’est lui qui fait de nous des vivants et nous connecte à cette partie que nous appelons notre âme.
,

Prendre sa responsabilité

Je me recentre en mon cœur, cet espace de calme, de paix, de sérénité, là où je puise ma ressource, là où mon Être me parle, me dit, me souffle à l’oreille. Le monde s’agite, se divise, se juge, réagit, s’oppose, se confronte….
, ,

Trouve ta ressource

Je me recentre en mon cœur, cet espace de calme, de paix, de sérénité, là où je puise ma ressource, là où mon Être me parle, me dit, me souffle à l’oreille. Le monde s’agite, se divise, se juge, réagit, s’oppose, se confronte….
, ,

Qui êtes-vous lorsque vous êtes alignée ?

Toutes les parts de VOUS s’animent, vivent, s’expriment chacune à leur tour, signent votre énergie, celle qui vous ressemble et n’appartient qu’à vous-même ! Celle que l’on remarque en disant « Tiens, c’est ELLE » comme un parfum qui laisse son sillon olfactif, ses effluves…
LIBERTE D ETRE
, ,

Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde

Ce changement est pour moi la réhabilitation du Féminin, tant chez l’homme que chez la Femme. Reconnaître en chacun de nous toutes ces parts blessées, abusées, torturées, jugées, diminuées, oubliées, abandonnées, toutes ces parts que l’on a cachées consciemment ou inconsciemment...
, ,

Et si on redonnait ses lettres de noblesse au vêtement ?

Le vêtement, c’est l’expression de Soi, du Soi, c’est révéler au monde qui vous êtes. C’est jouer avec toutes les parties de soi, c’est choisir chaque jour la partie que vous allez dévoiler.
, ,

liberté d’etre

Être libre, c’est exprimer toutes les parts de nous-même, celles que nous aimons, parce que c’est « bien » et celles que nous détestons, parce que c’est « mal ». Chaque part de nous qui nous paraît « juste » n’existe que parce que son contraire, en face, est « injuste ».